top of page
BEAUVAISTMAMODIFIEE.png

TAKARI DRONES

PRÉPARATION DU VOL

 PRÉPARATION DE LA MISSION
Ca se passe comment ?

C'est avant tout une question de sécurité, de coût, et de point de vue !

Pour bien préparer une mission, il est nécéssaire de vérifier tout les paramètres qui permettrons un vol en sécurité, et savoir si elle est réalisable !  

Nous allons vous expliquer tout cela en détail

Effectuer une pré-visite du site et vous demander les informations suivantes :

- La date du tournage,

- Le projet,

- Les conditions et les règles si scénario S3*,

- L'adresse exacte et la zone de vol précise,

- Les obstacles environnants(arbres, poteaux télécom/ EDF, maisons/bâtiments...),

- Contraintes pour l'établissement d'un périmètre de sécurité,

- Le sujet de la mission,

- Les personnes présentes le jour du tournage dans la zone de vol,

- La hauteur de vol souhaitée,

- La distance horizontale maximale selon le point de décollage.

Définir le type de scénario(S1, S2, S3) pour effectuer les différentes démarches auprès des autorités compétentes.

Source CLEARANCE

Le scénario S3*, évolution en zone peuplée

Un aéronef est dit évoluer en zone peuplée lorsqu'il évolue :

- Au sein ou à une distance horizontale inférieure à 50 mètres d'une agglomération figurant sur les cartes aéronautiques en vigueur diffusée par le SIA(Service d'Information Aéronautique),

- Ou à une distance horizontale inférieure à 150 mètres d'un rassemblements de personnes* .

Rassemblements de personnes* : 

Rassemblement ou la densité des personnes présentes empêche ces dernières de s'éloigner :

publics, plages, défilé, sites touristiques en période d'affluence ... 

Les notifications préalables de vol

Le portail "AlphaTango" permet de réaliser les diverses démarches administratives, dont les déclarations de vols (concerne le scénario S3) et notifications (concerne le scénario S2).

Les vols de drones civils en zone peuplée ou en agglomération sont soumis à une déclaration préalable auprès de la préfecture de la région survolée, le pilote professionnel doit la transmettre dans un délai de 5 jours ouvrable avant la prestation, via le formulaire CERFA n° 15476*02 ou le site AlfaTango.

Seul un pilote de drone professionnel, déclaré à la DGAC peut survoler une zone peuplée ou une agglomération dans le cadre du scénario de vol S3, sans survol de tiers et en ayant toujours son aéronef à vue. 

​Sans réponse après les 5 jours le télépilote de drone peut considérer que la préfecture est d’accord, il peut alors commencer sa mission.

1 -  Les notifications préalable à l’intention du ministère des armées :
Une notification est requise :
- Pour tout vol hors vue du télépilote (cela concerne le scénario S2).
- Pour tout vol d’un aéronef circulant sans personne à bord de plus de 900g, dans une zone d’entrainement ou de manoeuvre militaire (cela concerne le RTBA).

2 - Déclaration préalable à l’intention de la préfecture territorialement compétente :
Cette déclaration est requise pour tout vol en agglomération ou à moins de 150m d’un rassemblement de personnes. Un préavis de 5 jours ouvrables doit être respecté, le jour de la déclaration ne compte pas (le samedi est un jour ouvrable). Pour un vol qui se déroulera le lundi, il faut donc établir la déclaration le lundi précédent.

                              PEUT-ON VOLER DE NUIT AVEC UN DRONE ?

                    En France, la réglementation aérienne interdit le vol de nuit avec un drone !

 

Les drones sont capables de voler de nuit, mais les vols doivent être opérés avec beaucoup de précaution car la visibilité est réduite et les capteurs sont moins efficaces par rapport à l'obscurité.

Pour assurer la sécurité des biens et des personnes les drones sont soumis à un cadre réglementaire très strict pour les vols de nuits.

                      VOL DE NUIT QUE DIT LA RÉGLEMENTATION ?

Tout dépend de la catégorie dans laquelle vous opérez votre drone.

                               

                                         En catégorie Ouverte

Les vols de nuit sont tout simplement interdits par la réglementation française.

En France métropolitaine, on considère que la nuit aéronautique débute 30 minutes après le coucher du soleil, et s’achève 30 minutes avant le lever du soleil. 

Il est possible de demander une dérogation préfectorale pour voler de nuit en catégorie Ouverte. Elle n’est accordée que pour des travaux professionnels opérés en catégorie Ouverte, jamais pour le loisir.

                              En catégorie Spécifique

Les vols de nuit sont autorisés si :

  • La hauteur de vol est limitée à 50 mètres,

  • Le drone pèse moins de 8 kilos,

  • Le drone est opéré en scénarios S-1 ou S-3 (mais pas en S-2), ou STS-01

  • Le drone est équipé d’un dispositif lumineux visible à 150 mètres, qui n’emploie ni le rouge ni le blanc, en respectant les spécifications décrites dans l'arrêté du 27 décembre 2019.

  • La zone survolée est sécurisée de telle sorte que personne ne puisse y pénétrer.

Si ces conditions ne sont pas réunies, il faut obtenir une dérogation préfectorale, après avis de la DSAC et du service de la Défense.

Bon à savoir : les vols de nuit sont possibles sur certains terrains d’aéromodélisme répertoriés à l’information aéronautique.

bottom of page